21 mai 2012

Fraîche Heure




Attention, tu m'asperges.
Merci.
Toutes mes confuses, j'écris du bord de la piscine d'une vieille amie.
Comme vous le savez, internet fait des miracles de nos jours. Durant ces trois derniers mois, nous avons eu la surprise de recevoir les oeuvres de quelques jeunes artistes internationaux qui ont été de réelles découvertes, redonnant de l'espoir en la musique actuelle, pour ceux qui l'auraient égaré.
Parlons peu, parlons bien, parlons musique.
Un petit tour d'Europe s'impose. Destination inconnue. Escales : Manchester, Londres, Berlin, Strasbourg... Quels genres ? Mon genre.

Allons-y.

• Y-M-L - Bad Dreams


Avez-vous déjà marché en équilibre sur un fil de lumière au beau milieu d'une grande étendue sombre traversée ça et là par des volutes de fumée bleutée luminescente?
Okay, moi non plus. Mais Y-M-L, manifestement, si. Laissez-vous porter par l'onirisme inquiétant et doux de ce "Bad Dreams" aux accents Tim-Burton-du-cosmos.

• Jason Nolan - Bicycle Shed



La pop revigorante de Jason Nolan, jeune londonien surdoué coincé dans sa chambre avec son microphone et son ordinateur, est l'assurance d'un succès sans appel. Xylophones sauvages, échos délirants, rythme effréné, Bicycle Shed saura caresser vos oreilles tout au long de vos promenades nocturnes forestières.

• Ornis - Breathing Away


Cette voix séraphique délicatement déposée sur des sons languissants donnerait presque envie de faire l'amour dans l'herbe fraîche sous herbe fraîche. Dommage que vous ayez fait voeu d'abstinence. Cela dit, si vous voulez essayer les rêves lucides (essayer ici), c'est maintenant. On remercie Ornis pour cet instant de grâce.



• BAALANCE - Egyptian's Soul




Nous aimons le danger.
Trouvez une falaise, n'allez-vous pas à son bord ? Une pyramide, n'entrez-vous pas à l'intérieur ? C'est en tous cas le message que nous transmet BAALANCE à travers leurs sons électroniques aux mélodies antiques et spatiales.